Pendragon

500 - Le seigneur Ceredig (part II)

A notre arrivé à Castle Maxime, nous sommes accueillis par la procession qui emmène le corps du seigneur Ceredig dans la chapelle du village.
Les saxons ne sont pour rien dans ce drame, le vieux seigneur est mort des suites d’une maladie qui l’affaiblissait depuis plusieurs semaines.
Le soir même, pendant le souper, les premiers doutes m’assaillent: le fils du seigneur, xxxx (j’ai pas mes notes), me semble plus préoccuper qu’attristé et l’idée d’un empoisonnement s’immisce dans ma tête…
Quelques heures plus tard, en pleine nuit, xxxx nous réveille afin de lancer une attaque sur un camp Saxon posté non loin du château: le temps est tout sauf propice et fait ressurgir mes doutes concernant les intentions du jeune homme.
Nous partons sur le champ, accompagné de la poignée de soldat d’Eskamor venu avec nous.
Le camp Saxon est bien la, gros d’une centaine d’homme et une dizaine de sentinelles.
De la colline qui surplombe le camp, nous fonçons à cheval, traversons un kern (?) et prenons en tenailles les saxons.
Après quelques minutes de combats intenses, nous venons à bout du chef et sonnons la retraite, malheureusement des cavaliers Saxon partent à notre poursuite et si nous leur échappons de justesse les soldats n’auront pas le temps de se cacher et finirons massacrés.
Le jour suivant, nous apprenons par nos écuyer qu’il n’y a aucune trace du camp Saxon sur lequel l’assaut a été mené, pire encore, les soldats n’ont vraisemblablement pas été tuer par des cavaliers Saxon mais ont été empoisonnés.
De retour sur les lieux, alors que moi et Bellanger voyons parfaitement l’ennemie qui s’affaire, Trenia qui nous a accompagné jure ne rien voir dans la plaine et nous explique que la présence des monolithes avec leurs inscription runiques y est certainement pour quelque chose.
Il y a de la sorcellerie la dessous, j’en suis désormais convaincu tout comme je suis convaincu de la culpabilité du jeune seigneur.
Nous proposons un nouveau raide sur le camp Saxon que ne peut décliner xxxx, mais cette fois-ci, Trenia, qui est versé dans l’art de la magie, nous fournit une potion capable d’atténuer les effets de ce lieu maudit.
Au moment de passer à l’attaque nous voyons parfaitement que le seigneur ne prends pas part au combat et recule, nous le confondons sans attendre et trouvons sur lui le poison qui plus tôt a tuer nos soldats.
Le coupable est trouvé, il devra répondre de ses crimes et du meurtre par empoisonnement de son père.

Comments

jorsca nihilist

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.