Pendragon

Sur les traces de la dame du Duc part.2

Les loups ne sont pas notre seul problème car Bellanger est comateux et incapable de se lever. Encore non loin du château d’Ulfius, nous décidons d’y retourner afin de l’y soigner, mais nous croisons sur le chemin Romane et Bellias: le premier se charge d’accompagner le blessé tandis que le second nous accompagne dans notre quête.
Nous avançons plus avant dans la forêt qui se fait plus dense, nous perdons aussi la notion du temps à la vue des journées qui s’enchaînent, deux ou trois jours se passent ainsi à suivre une piste improbable. Le silence est accablant mais la nuit les loups ne sont jamais très loin.
Une étrangeté est la présence tous les soirs de gibiers fraîchement chassé sur notre chemin, un lapin, puis trois tués d’un coup de crocs .
La deuxième nuit, ou bien la première, ma mémoire s’embrouille, je commets l’erreur impardonnable de m’assoupir lors de mon tour de garde: les loups en profitent aussitôt éclate. Fort heureusement, les blessures resteront modérées et par le plus grand des hasard, Bragan surgira de l’obscurité, juste après la déroute des bêtes sauvages.
La journée qui suivit nous arrivâmes devant une grande tour sombre et inquiétante. Nos craintes prennent forme quand deux êtres mi-homme mi-chauve-souris surgissent de nulle part et nous assaillent.
Bellias se retrouvera à quelques dizaines de mètres dans un arbre et Bragan supportera les assauts du 1er monstre tandis que je pourfendais le second.
Une fois vaincu, nous pénétrons dans la tour qui semble être abandonnée depuis fort longtemps: tout n’est que débris et poussière mais à mesure que nous montons les étages nous avons la certitude que nous touchons au but.
A l’avant dernier étage des bruits se font entendre quand le loup (celui plus massif et plus vif au regard si singulier) nous fonce dessus et – j’aurai pu le juré – s’empale de lui même sur mon épée. Quelques mètres plus loin, nous découvrirons dans une cellule dame Glezigue bien portante mais attristé de la mort du loup qui s’avéra être son amant.
Nous fuyons ensuite la tour qui s’éboule et nous nous retrouvons au grand jour saint et sauf.
Sur le chemin du retour la dame du seigneur nous expliquera qu’elle était partie payer la rançon que demandait un sorcier pour la libération de son amant, mais qu’elle fut retenue prisonnière depuis lors.

La question se pose alors: doit-elle réapparaître à la cours du seigneur Lucius ? ou abandonner son titre et mener une vie simple ? C’est à elle de décider et nous promettons de respecter son choix quel qu’il soit.

View
Sur les traces de la dame du duc

Nous avons repris notre route pour arriver à la ville de Silchester.
Heureusement, nous arrivons alors que les préparatifs du prochain tournoi commencent. Les rumeurs racontent qu’il se produit pour faire patienter tout ce beau monde le temps que les derniers vassaux du duc Ulfius arrivent.
Éprouvés par notre quête précédente, nous n’avons pas réussi à défaire les premiers combattants. Seule Dame Romane sauve l’honneur de notre Dame Arianwen en passant le premier tour.
S’ensuit banquet, soirée mondaine et promenade durant laquelle Dame Arianwen et le Duc Ulfius ne se cachent plus vraiment.
J’apprends au détour d’une conversation surprise dans un couloir que l’ancienne femme du duc Ulfius avait été empoisonnée dans des circonstances les plus étranges. Je crains de ce fait pour la vie de note Dame Arianwen.
Affolé des circonstances de sa mort, je préviens mes amis et nous décidons d’enquêter sur cette étrange information auprès de son ancienne dame de compagnie. Nous prenons donc nos affaires et partons à sa recherche.
Nous finissons par la retrouver. Elle nous raconte que ça maitresse est partie dans la forêt sans jamais revenir et nous indique la direction. Nous apprenons aussi que cette direction même à un camp de bucheron.
Nous décidons de nous y rendre intrigué par cette affaire. La dame du duc enfuie dans la forêt!?!? Ce n’est certainement pas des circonstances pour une dame de son rang. Personnellement, je pense à la possession.
On trouve sur un sentier un camp de bucheron. Ces derniers nous indiquent la direction prise et omette de nous dire qu’il y a un autre camp de bûcherons dans la forêt.
Je me pose des questions concernant la rétention d’information par ces manants mais l’intrigue est des plus curieuses.
Arrivée dans le deuxième camp, nous sommes reçus généreusement par ces habitants. Ces derniers nous informent que la dame s’en fut dans la forêt en nous indiquant la direction. Visiblement, ils n’ont pas jugé utile de l’en dissuader de peur des représailles. L’heure avancée nous oblige à passer la nuit dans ce camp.
Curieusement, dans la nuit, des loups hurlent. Heureusement, nous avions organisé des tours de gardes. Nous sortons de la grange pour apercevoir à l’orée de la forêt des loups qui nous surveille. Nous nous décidons à retourner dans la grange afin de ne pas être submergé par le nombre impressionnant de cette meute. Les loups se rapprochent de la grange. Nous entendons leurs griffes creuser le sol. Nous nous préparons mais finalement, aucun d’eux ne passe. Le lendemain matin, nous trouvons effectivement des traces de griffes mais curieusement, pas sur le sol mais sur les murs en bois de la grange. Interrogés sur ce phénomène, les habitants semblent aussi troublés que nous.

View
502 -
  • BROUILLON ******************

Le résumé très résumé de la derniere session.
La veuve d’Eskamor nous a demander de l’accompagner pour aller voir le duc **** et confirmer son allégeance.
Dans se cortège nous accompagne, la femme du seigneur défunt de CastelMaxime et du frère de Trynia.
Ainsi que la dame **** du château de * et le chevalier *
De notre coté, *
Perrine, Eon, *Thierry, et moi même assurons la protection de **
Le premier jour de voyage se passe sans problème.
Vers la fin du deuxième jour, on s’est fait surprendre par un orage. **** perd le contrôle de son cheval et pars au galop.
Avec ****Perrine nous partons a sa poursuite mais sans succès. Nous finissons par trouver refuge dans un château abandonné
Le lendemain matin, le château n’est plus abandonné et Eon, un éclaireur et Thierry dormait a coté de nous.
On est dans le château de Kamelott et il se fait attaquer.
On décide de repartir dans la foret (comprenant bien que la magie est derreire tout ça).
On retrouve dame * qui a pu se débrouiller pour passer la nuit sauve.
On repart vers le château, mais plus de château, a la place une pierre avec une épée plantée dedans (comme celle découverte l’année dernière ou y a 2 ans je ne sais plus).
Avec l’inscription : “celui qui retirera cette épée deviendra le roi de ces terres” ou un truc comme ça.
Nous essayons chacun notre tour de retirer cette épée. Sans succès.
Pop, l’écuyer de Bélion, essaye a son tour et réussi. Comme quoi la force n’avait rien a voir avec le fait de sortir cette épée…
Cependant l’épée et la pierre disparait sur le coup.
Est-ce qu’il s’agit d’un message ? Pour la sécurité de Pop nous décidons que ce qui c’est passé doit rester secret.
Nous retournons vers le camps.

  • BROUILLON ******************
View
501 - Le tournoi

Une chaude journée s’annonce : notre seigneur Eskamor organise un tournoi afin de raviver les alliances avec ses vassaux. Une dizaine de familles nobles, accompagnées de leurs meilleurs chevaliers se pressent aux portes du château.
Un jour de tournoi est un jour de fêtes, la music des troubadours, le choc des lances sur les boucliers et surtout les exclamations d’un public conquis, rien ne laisse présager les sinistres évènements à venir.
Pourtant, en marge du tournoi le corps d’un jeune homme, présumé mage, est retrouvé dénudé et sans vie.
Dans le même temps, la liesse bas son plein et les prétendants se succèdent. A l’épée, le chevalier xxx enchaine les victoires jusqu’à sa confrontation avec le chevalier Eon qui lui fera mordre la poussière avant de triompher à la lance dans une finale tragique qui l’oppose à Eskamor.
Lors du second round, le seigneur échappe sa garde et la lance du chevalier Eon le désarçonne et le blesse grièvement. Alité et affaiblit, même la magie curative d’Estérie, la femme du chevalier Eon restera sans effets. La dame du seigneur révèlera dans les heures qui suivront que la cause réelle de « l’accident » et un empoisonnement.
Sous le coup de l’émotion les chevaliers d’Eskamor : Bragan, Eon, Bellanger, Romane et Belias ne font que trop tardivement le lien avec le jeune homme retrouvé mort.
Une personne encore inconnu a usurpé son identité afin d’approcher le seigneur et l’empoisonner : le dernier indice étant la disparition d’un cheval quelques minutes après l’accident.
Cet épisode porte un coup fatal aux chevaliers et précipite les tentatives de rapprochement avec les seigneurs plus puissants…

View
500 - Le seigneur Ceredig (part II)

A notre arrivé à Castle Maxime, nous sommes accueillis par la procession qui emmène le corps du seigneur Ceredig dans la chapelle du village.
Les saxons ne sont pour rien dans ce drame, le vieux seigneur est mort des suites d’une maladie qui l’affaiblissait depuis plusieurs semaines.
Le soir même, pendant le souper, les premiers doutes m’assaillent: le fils du seigneur, xxxx (j’ai pas mes notes), me semble plus préoccuper qu’attristé et l’idée d’un empoisonnement s’immisce dans ma tête…
Quelques heures plus tard, en pleine nuit, xxxx nous réveille afin de lancer une attaque sur un camp Saxon posté non loin du château: le temps est tout sauf propice et fait ressurgir mes doutes concernant les intentions du jeune homme.
Nous partons sur le champ, accompagné de la poignée de soldat d’Eskamor venu avec nous.
Le camp Saxon est bien la, gros d’une centaine d’homme et une dizaine de sentinelles.
De la colline qui surplombe le camp, nous fonçons à cheval, traversons un kern (?) et prenons en tenailles les saxons.
Après quelques minutes de combats intenses, nous venons à bout du chef et sonnons la retraite, malheureusement des cavaliers Saxon partent à notre poursuite et si nous leur échappons de justesse les soldats n’auront pas le temps de se cacher et finirons massacrés.
Le jour suivant, nous apprenons par nos écuyer qu’il n’y a aucune trace du camp Saxon sur lequel l’assaut a été mené, pire encore, les soldats n’ont vraisemblablement pas été tuer par des cavaliers Saxon mais ont été empoisonnés.
De retour sur les lieux, alors que moi et Bellanger voyons parfaitement l’ennemie qui s’affaire, Trenia qui nous a accompagné jure ne rien voir dans la plaine et nous explique que la présence des monolithes avec leurs inscription runiques y est certainement pour quelque chose.
Il y a de la sorcellerie la dessous, j’en suis désormais convaincu tout comme je suis convaincu de la culpabilité du jeune seigneur.
Nous proposons un nouveau raide sur le camp Saxon que ne peut décliner xxxx, mais cette fois-ci, Trenia, qui est versé dans l’art de la magie, nous fournit une potion capable d’atténuer les effets de ce lieu maudit.
Au moment de passer à l’attaque nous voyons parfaitement que le seigneur ne prends pas part au combat et recule, nous le confondons sans attendre et trouvons sur lui le poison qui plus tôt a tuer nos soldats.
Le coupable est trouvé, il devra répondre de ses crimes et du meurtre par empoisonnement de son père.

View
500 - Le seigneur Ceredig

Le seigneur Eskamor a convié le seigneur Ceredig.
Finalement seul son fils Velidin, des nobles et quelques marchands sont venus.
A coté de Velidin, Gordobuc, bien habillé plutôt baraqué. Mais.
Mauvaise nuit pour le chevalier Bellanger.
Le lendemain, chasse, admirablement gagné par Romane. A noté que Velidin et Gordobuc n’ont pas respecté les règles de courtoisie avec notre seigneur.
Le midi au repas, Velidin annonce que son territoire est malmené par les saxons et demande de l’aide du seigneur Eskamor.
Romane, Bellias,Eon et Bellanger partent avec le convoi pour le chateau de Ceredig.
En arrivant à Castel Maxime, tous les habitants sont en deuil : le seigneur Ceredig est mort.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.